Histoire

Général Antoine-Henri Jomini

Chardonnens Alain

Première édition: 2007
Réedition:
Editeur: Editions à la Carte
Nombre de pages: 208
ISBN: 978-2-88464-883-7
CHF 35.00
Recueil de souvenirs pour mes enfants Les Mémoires inédits du général Antoine-Henri Jomini, général au service de Napoléon et des tsars Alexandre I er et Nicolas I er Un événement éditorial : la publication des mémoires inédits du général Antoine-Henri Jomini. L’historien Alain Chardonnens, auteur de plusieurs publications sur le Premier Empire, a retranscrit le manuscrit des souvenirs à l’occasion des festivités et de l’exposition qu’a consacrées la ville de Payerne en 2007 au célèbre général. Les premières années Antoine-Henri Jomini est né à Payerne le 6 mars 1779. De par sa volonté et son audace, il devient lieutenant des troupes helvétiques et adjoint du ministre de la Guerre de la République helvétique. Promu capitaine en 1799, puis chef de bataillon en 1800 pour son zèle, Jomini quitte sa charge en 1801 et se lance dans la rédaction du « Traité de grande tactique ou relation de la guerre de sept ans », dont les deux premiers volumes paraissent en 1804. Le maréchal Michel Ney, qui a pris connaissance du contenu de l’ouvrage, le nomme aide de camp volontaire à Boulogne. C’est le début pour le Vaudois d’une longue carrière au sein de la Grande Armée. Au service de Napoléon Napoléon, appréciant les comparaisons que Jomini établit entre la stratégie de Frédéric II et la sienne, le fait appeler à Mayence en septembre 1806. Il participe aux campagnes d’Allemagne (1805), de Prusse (Iéna, Auerstaedt, Pulstuk en 1806), de Pologne (Eylau en 1807) et d’Espagne (avec le grade de général de brigade). Napoléon le fait baron d’Empire en juillet 1808. Durant la campagne de Russie de 1812, Jomini est nommé gouverneur de Vilna, puis de Smolensk. Dans le camp russe L’année 1813 marque un tournant important dans sa vie. Après n’avoir pas reçu l’avancement espéré, ulcéré, il quitte la Grande Armée et se rend – avec raison – auprès du tsar Alexandre I er qui le nomme lieutenant général et en fait son aide de camp. Par la suite, le nouveau tsar Nicolas I er le nomme général en chef en 1826. Jomini participe comme conseiller à la campagne de Turquie de 1828. Il enseigne au prince-héritier russe les sciences militaires, le « Précis de l’art de la guerre » qu’il a écrit lui servant de manuel. En 1855, Jomini se retire à Paris pour y passer la fin de ses jours et meurt à Passy en 1866. A signaler que les préceptes stratégiques de Jomini figurent toujours à l’heure actuelle au programme des Académies militaires. Le contenu des mémoires Dans son « Recueil de Souvenirs pour mes enfants », Jomini raconte ses premières années à Payerne et en Suisse, ses études difficiles, la rédaction de ses premiers textes historiques, son action au sein de la République helvétique, sa rencontre avec le maréchal Michel Ney dont il devient l’aide de camp, le déroulement des batailles de Iéna, Auerstadt, Pulstuk, Eylau, ses entretiens avec Napoléon, les basses manœuvres menées par le major général Alexandre Berthier à son encontre et les combats menés durant la Guerre d’Espagne. Général Antoine-Henri Jomini : Recueil de souvenirs pour mes enfants, volume 1, Des premières années à la Guerre d’Espagne (1779-1810), texte établi et présenté par Alain Chardonnens. Payerne, Société suisse d’études napoléoniennes, 2007, 212 p. ISBN 978-2-88464-883-7

Cet ouvrage est à commander directement à l’auteur :
Alain Chardonnens, Route des Vuarines 52, 1564 Domdidier.
alainchardonnens@yahoo.fr
Tél. 0041 26 675 40 25

Editions à la carte

Place de la Gare 4
CP 291
CH - 3960 Sierre
+ 41 27 451 24 28
Ouvert lundi, mardi, jeudi, vendredi
de 8h00 à 12h00 et sur rendez-vous
powered by /boomerang
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok